Viva Corsica!

Classé dans : Nouveauté | 0

Vous voulez du soleil, nous avons décidé de vous l’offrir en bouteille, en allant le chercher jusqu’en Corse!

La Corse c’est bien rare à déguster sur les tables parisiennes. Des appellations méconnues, des cépages autochtones (Vermentinu, Niellucciu, Sciaccarellu), ce sont des vins à découvrir absolument.

En appellation Corse-Calvi, nous avons sélectionné pour vous un blanc (fleurs blanches, pêche blanche, gras et amertume) et un rouge (myrtilles, réglisse et épices, combinant gourmandise et légèreté) provenant respectivement des Domaines A Ronca et du Maestracci.

Et bien sûr, en Patrimonio, l’appellation phare de Corse, nous avons choisi de vous présenter le Domaine Santamaria. 100% Niellucciu. Un vin de caractère et de complexité, à la fois puissant et digeste. Un cadeau du ciel méditerranéen… et de Jean-Louis, le « Paysan-vigneron » qui travaille ses terres pour nous offrir la plus belle expression de son terroir.

Bières Gallia

Classé dans : Nouveauté | 0

En boutique depuis peu, nous proposons, pour étancher toute soif, les bières Gallia en blanche et en lager.

Gallia était une brasserie parisienne fondée en 1890 et mise en sommeil en 1969. En 2010, elle est relancée par Guillaume et Jacques, lorsqu’ils créé la Lager, désormais un classique de la gamme. De la fraîcheur, une pointe d’amertume, c’est une bière légère facile à décapsuler…

Nous y avons adjoint sa cousine, la Hefeweizen, une bière blanche brassée comme à Munich. Sa robe est claire et légèrement trouble (elle est non filtrée : la fermentation se poursuit en bouteille). En bouche, elle est faible en amertume et possède un fruité rafraichissant.

Et pour une bière plus gourmande et opulente, est toujours à l’affiche des Vignes Gourmandes, l’India Pale Ale de la Brasserie des Temps Modernes. De beaux amers, de l’ampleur, de la longueur, c’est fruité et épicé.

 

 

En Mai, fais ce qu’il te plait!

Classé dans : Non classé | 0

Mais mange de saison!

D’autant que l’on peut déguster les premiers concombres, les délicates asperges (préférez-les de Sologne), les petits pois, les fèves, le radis croquant, les épinards ou le cresson. Et, un petit peu en avance apparaissent les premières fraises du sud de la France qui s’accoquinent à merveille à la rhubarbe déjà bien en place sur les étals de nos marchés.

Au mois de Mai pour les poissons, on profite de la fin des St Jacques. S’il fait beau et qu’on a la chance d’avoir un jardin et des voisins sympathiques (ou distants), on sort le barbecue, on empapillote le maquereau avec herbes, épices et huile d’olives, et zou… en cuisson sur la braise. Et enfin, suprême bonheur pour les amateurs, il est temps de savourer les encornets (coupés finement, aux tomates et piment d’Espelette… aïe aïe aïe !).

Et côté viande? C’est festif… presque tout est disponible : canard, veau, cochon, bœuf, agneau et poulet.

Et qu’est-ce qu’on boira avec ça?

Exercez votre odorat…

Classé dans : Non classé | 0

… à l’affût des parfums de Printemps. Ici, illustrant notre propos, le méconnu seringat (ou jasmin des poètes) est en floraison. Et ça sent bon !
Les arômes floraux apportent douceur et élégance à nos vins. On retrouve la fleur d’aubépine en portant le nez au dessus d’un verre de chardonnay de Bourgogne, la fleur d’acacia en Sancerre, ou encore la violette sur les blancs et les rouges de la vallée du Rhône… Ouvrez vos narines et inspirez délicatement fleurs et vins!

Tout en douceur et légèreté… Bertrand Galbrun

Classé dans : Nouveauté | 0

De notre périple en Touraine, nous avons remonté les rillettes du charcutier star de Loches : Stéphane Berruer! Le champion des rillettes de Touraine. Les 3 kilos ont été dévorés en moins de 2 semaines!!

Et pour accompagner ce que Rabelais nommait la « confiture brune de cochon », il nous fallait un vin délicat, franc et naturel. Bertrand Galbrun, installé à Benais, en terre de Bourgueil, nous délivre des vins tout en finesse. Les tanins du cabernet de ses cuvées Chatrois et Impétueuse sont tout de soie vêtus… une petite touche saline en finale, des arômes délicats de mûre et de framboise et hop! validé! Direction le coffre du camion pour retour à Clichy!

Oups! Bertrand, avant de nous laisser reprendre la route, nous présente sa dernière petite création : »l’Antidote ». Le Grolleau (cépage utilisé majoritairement pour les rosés de Touraine) est ici vinifié en rouge, en grappes entières, une grenadine (pour grandes personnes) peu alcoolisé (10,5) et sans un gramme de soufre… un vin « glouglou », un vin de casse-croûte pour les pique-niques à venir…