Et vous, qu’avez-vous…

Classé dans : Non classé | 0

… dégusté ce week-end?

Pour ma part, ça a été très international. Un italien (un langhe – nebbiolo) et un espagnol : Rioja Muga Crianza 2010

Le nebbiolo tout en finesse (et sur de délicates acidités) était un peu en dedans, alors partageons nos impressions sur le Rioja plus direct et expressif et parfait sur le plat du dimanche.

Robe : foncée

Au nez : concentré de petits fruits noirs bien mûrs, d’épices douces, de benjoin.

En bouche : attaque franche milieu de bouche riche et juteux. Finale sur les épices.

Merci Enrique! C’était vraiment impeccable sur les côtelettes d’agneau au thym.

 

Les nouvelles quilles : Domaine des Corbillières

Classé dans : Non classé | 0

Et voilà les petites nouvelles du front. Elles sont belles, elles sont dodues. Elles arrivent tout droit de Touraine et plus spécifiquement du Loir et Cher.

En blanc, au domaine c’est le sauvignon, le roi. La petite cuvée toute en fraicheur et en tendresse se prête merveilleusement à l’apéritif. Dans un atour plus précieux et minéral en IGP Touraine Oisly, berceau historique du cépage sauvignon, c’est la cuvée Fabel Barbou que nous avons choisi.

En rouge, c’est un gamay fringant et rafraîchissant de petits fruits rouges qui débute les hostilités. Et pour une bonne viande de boeuf, c’est la cuvée Angeline mico-micab (Côt / Cabernet Franc) que l’on vous recommande. De beaux tanins bien affirmés mais bien gourmands et pas asséchants. Fruits noirs et densité, une vrai belle gourmandise!

Et vous, qu’avez-vous…

Classé dans : Non classé | 0

… dégusté ce week-end?

J’ai eu le plaisir de tremper mes lèvres dans un verre de vin ‘orange’ : un pino grigio italien d’enfer (merci Estelle) de Dario Princic dans le Frioul (proche de la Slovénie).

Pelure d’orange, abricot sec, épices douces. En bouche c’est frais et tannique, une vrai belle matière. C’était juste parfait sur les abricots au romarin.

Pour en savoir plus sur les vins oranges.

Pour revenir sur l’Italie et sa frontière avec la Slovénie, sachez qu’un fidèle et fort sympathique client, revenu de ses vacances, a offert aux Vignes Gourmandes une bouteille de vin Slovène… hâtes de déboucher cela!

 

Et vous, qu’avez-vous…

Classé dans : Non classé | 0

… bu cet Eté?

Parmi les hits de cet Eté, j’ai eu le plaisir de déguster Lynch Bages 1998 (merci Yann!), de parfaite conservation… Du haut de ses 17 ans (et une petite heure d’ouverture) que disait-il?

Belle robe rouge grenat

Nez : expressif et complexe de cassis de mûre et et d’une petite point d’élevage (cèdre).

En bouche : une belle attaque franche annonçant un milieu de bouche superbe d’équilibre onctueux (tannins présents et patinés par le temps) au boisé élégant bien intégré, sur une finale des plus agréables et qui dure dure dure…

Conclusion : je ne suis pas un fan absolu des vins de Bordeaux de matière trop extraite et de bois, mais quand le temps patine tout cela, la grâce et la complexité des châteaux bordelais sont un véritable ravissement.

Bilan dégustation : y’en n’a plus (ou presque!)

Classé dans : Non classé | 0

Jeudi dernier se tenait la dégustation des rosés de la cave. Bien mal nous en a pris : les étals en sont quasiment vidés.

Vous en avez aussi profité pour faire connaissance avec Kelly, qui vous a fait déguster son délicieux et rafraîchissant rhum pétillant en cocktail. Résultat : rupture de stock!

Nous avons aussitôt passé commande, les rosés seront livrés courant de semaine, quant au rhum… il faudra attendre septembre. Désolé, Kelly n’en n’a plus à vendre.

Prenez date : la prochaine dégustation aura lieu le premier jeudi de septembre, pour bien démarrer la rentrée!

Merci à tous ceux qui sont venus nous rendre visite!

Andouille et mise au verre

Classé dans : Non classé | 0

Il faisait trop chaud ce week-end pour rester à Paris. Direction la campagne rafraichissante, une mise au vert nécessaire avec une balade au Pays des Mille Etangs. Une région autrement surnommée Petite Finlande. Valonnée, tapissée de verts clairs et plus foncés, parsemée de pins et de bouleaux, passant de l’ombre à la lumière, de petits lacs en gros étangs, sur des routes étroites comme des trottoirs parisiens, avec une fréquentation inversement proportionnelle à celle du trottoir du boulevard Haussmann un premier jour de solde. La paix!
Dans ce coin de paradis, on déguste de la friture de carpe (pêchée dans les fameux étangs cités plus haut), arrosée d’un rafraîchissant poulsard arboisien ou de l’andouille de Val d’Ajol avec une bonne salade du jardin et un verre de chardonnay bien frais.

Soldes et dégustation

Classé dans : Non classé | 0

N’oubliez pas : ce jeudi dégustation des rosés de la boutique à partir de 18h. En bonus, le créateur du rhum pétillant Apollinaire sera là pour vous faire découvrir ses merveilles en cocktail. Et parce que c’est bon de faire plaisir à nos fidèles clients… cette semaine on solde la collection été 2015 : -10% sur les rosés et quelques vins rouges de pique-nique.

 

Prochaine dégustation : 2 juillet, 17H30-21H

Classé dans : Non classé | 0

C’est l’Eté! Une saison magnifique! La nature est généreuse, légumes et fruits se gorgent de soleil.

 

C’est le temps de la tomate-mozza, des concombres, poivrons et feta. C’est la saison des salades en tout genre, des gaspachos rafraîchissants, des barbeucs à tout va. Le moment où une simple pêche, quelques abricots bien mûrs, des fraises au sucre et citron concluent avec bonheur notre repas. Le moment où l’on sieste sous le parasol, sous les pins ou le tilleul, là où les ombres apaisent.

 

C’est bien beau ce blabla, mais, avec tout ça, qu’est ce qu’on boit?

Des vins tout en légèreté et rafraîchissants. En rouge ou en rosé. Et même qu’on pourrait se laisser tenter par une belle surprise (de canne à sucre) pétillante.

 

Ce 2 juillet venez goûter les rosés de Provence et d’ailleurs, le rouge glouglou de Bertrand, et la fameuse surprise (présentée par son créateur, maître en cocktail). Et repartez avec la ou les quilles que vous avez aimé (promo spéciale ce jour là)!

 

Toute l’équipe des Vignes Gourmandes, vous souhaitent à tous et par avance, un très très bel Eté!

 

Goûtez le naturel…

Classé dans : Non classé | 0

… il revient au goulot!

Les vins dit « naturels » ou « natures » sont adulés par les uns et décriés par les autres… Et les définitions concernant l’adjectif « naturel/nature » pour les vins, sont légions. L’Association des Vins Naturels résume les engagements des vignerons adhérent à cette philosophie : pour que le vin puisse être « naturel », le travail à la vigne est conduit en bio ou biodynamie, les vinifications se font sans additif, le soufre à la mise en bouteille est dosé homéopathiquement (voire inexistant). Presque un retour aux sources… cela donne des vins fringants, vivants… et différents.

Aux Vignes Gourmandes, vous trouverez dans cette veine, les bouteilles du Domaine des 4 Pierres (sur l’aire d’appellation Cabardès), de Bernard Vallette (Sud-Beaujolais), de Julien Petitjean (Beaune et Maranges), de Bertrand Galbrun (Bourgueil), des associés Jaulin-Plaisantin (Chinon)… et bien d’autres à venir.

Domaine de la Roseraie – Bourgogne : naturel et raffinement

Classé dans : Nouveauté | 0

Tout est réuni dans les vins de Julien, jeune artisan vigneron du domaine de la Roseraie.
Seul à travailler à la vigne et au chai de son petit domaine (à peine 3 hectares et demi). Les vinifications sont douces (aucune intervention brutale, ni de poudre de perlinpinpin), il laisse faire le temps… les accompagne délicatement, une touchette de bois neuf (15 à 30% maximum), le bois est déjà fort bien intégré. Ses vins sont non collés, non filtrés et sans soufre ajouté, tant qu’il le pourra.

Rencontré et dégusté au salon des Jeunes Talents de Bourgogne début mars nous avions retenu son Bourgogne Blanc (aubépine et pêche mûre, joli gras bien tourné) et son Beaune Blanc (waouw! un délice… en bouche une délicieuse minéralité délicatement vanillée).
Lors de la livraison, il nous a fait déguster ses rouges et nous avons complété la commande par quelques quilles de Maranges 2102. Quant aux cuvées Hautes Côtes de Beaunes et Beaune Vieilles Vignes, se livrant moins facilement (attendre 2 à 5 ans ne leur feront que le plus grand bien) votre caviste, les a ajoutées à sa cave personnelle…

Et que mange-t-on avec ça, hein?