Rivesaltes, vous avez dit rivesaltes?

Classé dans : Non classé | 0

Eh oui… de nos jours, qui se sirote un petit verre de rivesaltes? Les amateurs, levez la main! Personne (un sur dix mille, au mieux). Et pourtant…

Comme le maury ou encore le banyuls, le beaumes de Venise ou encore le porto, le rivesaltes est tombé aux oubliettes. Et pourtant que de charmes et  particulièrement adapté en cette période de froid intense où quelques gouttes de ces nectars sucrés vous enveloppe d’un lainage doux et chaleureux.

En fin d’après-midi le dimanche après une belle balade rafraîchissante (ou après le shopping harassant des soldes actuelles de samedi), de retour au chaud et au calme, on se cherche un roman à entamer, de petits gâteaux sucrés ou une crème brûlée (miracle!), on baisse l’intensité lumineuse, on se blottit et on savoure les flaveurs des vins doux naturels…

Un petit bonheur…

Et vous qu’avez-vous dégusté ce week-end?

Terrasses du Larzac, superbe climat!

Classé dans : Non classé | 0

Ce week-end nous avons goûté le domaine St Sylvestre sur un plat absolument inapproprié (délicate noix de veau aux petits légumes d’hiver)… L’accord fût mauvais mais la re-découverte des Terrasses du Larzac un bon rappel : le Domaine de la Croix St Privat, que vous avez déjà dégusté à travers la cuvée (St Guilhem du Désert) Papé Laurent, possède aussi quelques vignes de syrah en Terrasses du Larzac. Et les Vignes Gourmandes vous propose de les déguster sur le millésime 2013. A majorité de syrah accompagné de mourvèdre, Olivier Ferrié signe ici une cuvée d’une belle finesse et d’un délicat fruité. Un peu fermé, il est préférable de l’ouvrir et de le carafer une ou deux heures avant.

Pour rappel et aller plus loin sur la découverte de ce terroir Languedocien (frais la nuit et bien orienté pour profiter à plein du soleil en journée, reconnu AOC depuis 2015 seulement) : les Terrasses du Larzac c’est notamment des grands noms comme Mas Jullien ou Domaine de Montcalmès.

 

Nouvelle année, nouveaux horaires!

Classé dans : Non classé | 0

A partir de ce lundi 4 janvier, les Vignes Gourmandes ont de nouveaux horaires.

Du lundi au mercredi, nous sommes ouverts de 9H00 à 17H00 et, en fin de semaine, les jeudis et vendredis l’ouverture se fait plus tardive (9H00 à 16H00 et de 18H à 20H30) pour les apéritifs entre collègues et les achats de bouteilles pré-week-end.

 

Avez-vous fait bombance?

Classé dans : Non classé | 0

Nous oui!

Les grands classiques de Noël avec un tour de France gastronomique : huîtres de Cancale, foie gras du Gers, chapon aux châtaignes de Brive, plateaux gargantuesques de fromages du Jura, d’Auvergne et de Touraine et bûches aux fruits et chocolats à gogo. Et côté soif, ça pétillait sévère et pas que de Salvetat ou de Badoit, ça rougeoyait de temps à autres principalement de vieux bourgogne et de Bordeaux classieux, les blancs de Loire étaient aussi de la partie en Muscadet, en Montlouis et en Pouilly… Ouf! Et des heures de palabres, de bilan annuel et de prospectives, de chaudes embrassades. Les fêtes sont passées… vivement l’année prochaine!

Soirée festive!

Classé dans : Non classé | 0

Vendredi soir dernier, nous avons eu le plaisir de recevoir l’un de nos clients préférés pour une très très belle soirée de fin d’année!

Au menu, ceviche de dorade royale, caille farcie aux raisins, fromages (dont un brillat savarin truffé crémeux et parfumé à souhait) de chez Quatrehomme, des créations pâtissières griottes mascarpone ou croustillant de praline et chocolat noir… tout cela accompagné des meilleurs vins de la cave. Parmi eux, se trouvaient sur tables les bouteilles de puligny montrachet ‘Les Champs Gains » 2007, les pommard les Pézerolles 2002 de chez Potinet Ampeau et ou encore les magnums de st émilion de Soutard en 2006…

Merci à nos superbes invités, heureux, joyeux et dignes! La grande classe!

A découvrir : Domaine Rouaud

Classé dans : Non classé | 0

Parmi toutes les nouvelles entrées de cette fin d’année, il est essentiel de goûter les vins de Jérôme et Sophie, néo-vignerons en Roussillon.

ils ont quitté la région parisienne il y a un peu plus de 10 ans maintenant. Ils ont bâtis leur domaine à Pezilla la Rivière (à l’ouest de Perpignan), sur une exigence de qualité et de respect du vivant (en bio depuis le départ). Au chai, ils minimisent leurs interventions (levure indigènes, quantité minimale de soufre).

Les Vignes Gourmandes vous font découvrir leurs vins provenant des belles parcelles de galets roulés, Tet Pourpre (syrah et carignan à 50/50) et Tet Blanc (rares carignan blanc et rosé) mais aussi la cuvée de grenache toute fruitée : Barbacane.

 

 

Corsica, le retour!

Classé dans : Non classé | 0

Et voilà… promesse tenue!

Vous avez adoré les vins de Corse que nous vous avions fait déguster le printemps dernier. Voici donc le retour. Arrivés ce vendredi dernier, nous allons déguster le soleil de Méditerranée, les senteurs chaudes et épicées du maquis. Du nord au sud nous avons déniché le corse calvi Blanc (Vermentinu) d’A Ronca, le patrimonio ‘nature’ de Madame Giudicelli, et en corse sartène c’est le domaine Sant’Armettu que vous apprécierez…

 

Xérès…

Classé dans : Non classé | 0

Pfiou! Nous avons bien fait de la prendre en photo cette planche de Pancetta de Porc Gascon de ‘la Ferme s’égare’ et le jerez (Xérès en français, Sherry en Angliche) de Equipo Navazos… parce que yen n’a pu! 2 minutes de pioche, de slurp de re-pioche et de re-slurp et pouf! disparu!

 

Et vous qu’avez-vous dégusté ce week-end?

 

Merci!

Classé dans : Non classé | 0

Merci à tous d’être venus fêter l’arrivée du Beaujolais… Deux jours de pleine fête et du plaisir pour tous, quelques grimaces au contact du verre (le petit nouveau ne plaît pas à tous) mais principalement de la joie et de bonnes découvertes… Merci à nos amis vignerons de nous délivrer de si jolis jus.

Et n’oubliez pas, dès l’année prochaine, de faire vos emplettes de Morgon, Fleurie, Moulin à Vent, St Amour, Chénas, Juliénas, Brouilly, Beaujolais Villages. Le millésime 2015 est fantastique!

 

Le plein de bonnes quilles

Classé dans : Non classé | 0

Nicolas et Grégoire, en cet ensoleillé pont du 11 Novembre, se sont séparés pour quelques jours. Eh oui, éh oui! La paire prend l’air de temps à autre.

L’un a filé en Bourgogne chez Potinet Ampeau (meursault, puligny-montrachet, monthélie, pommard, volnay… aïe aïe aïe!) pour notamment constituer une caisse de meursault les Charmes de 2004 à 1999 pour une verticale d’amateur (nous vous ferons signe pour cette splendide dégustation). Et l’autre est descendu le long de la Loire visiter Philippe Tessier à Cheverny et Ludovic Chanson à Montlouis sur Loire. Il en est remonté les poches vides mais le coffre chargé. Romorantins, chenins, pinots noirs – gamays z’et sauvignons jusque dans l’espace « roue de secours ».

Ca en fait de la nouveauté… et ce n’est pas fini :  nous ont rejoints ces derniers jours : Stéphane Madiec en Corbières, les frères Boisard à St Nic’ de Bourg’, la Capitelle (triomphants grenache et syrah) de la Triballe, et grâce à Ya-Sa, un gewurtz vendanges tardives d’Anselmann à placer sur un roquefort ou un dessert.

Finalement… dites-nous, l’est’y point jolie, la vie?